vendredi 2 juin 2017

Quelques mots, notes et indications sur les principaux genres cinématographiques

Quelques mots, notes et indications sur les principaux genres cinématographiques


Lexique et civilisation


LE CINÉMA DES PREMIERS TEMPS
Appelé aussi primitif ou early cinema, le cinéma des premiers temps couvre la période qui va de
l’invention du cinéma (1895) jusqu’à la Première Guerre mondiale.
 

LE CINÉMA FANTASTIQUE
Le cinéma fantastique couvre en général tout le champ de l’irrationnel et englobe dans le genre le
cinéma d’horreur ou d’épouvante.
 

LE FILM D’HORREUR
On employait autrefois le terme d’épouvante pour caractériser ce cinéma qui montre des scènes
cruelles suscitant l’effroi du spectateur.
 

LE FILM DE SCIENCE-FICTION
À la différence du fantastique plutôt tourné vers le passé ou le présent, la science-fiction imagine un avenir plus ou moins lointain qu’elle met en scène en inventant un décor et des accessoires futuristes.
 

LE SPACE OPERA
Le space opera est un sous-genre du film de science-fiction. Le thème central consiste dans la
projection de l’homme hors de la planète terre, le voyage dans l’espace.
 

LE FILM CATASTROPHE
Dans les films catastrophe, une micro-société est confrontée à des accidents, des fléaux naturels, à grands renforts d’effets spéciaux, tandis que les individualités s’affrontent physiquement et
psychologiquement.
 

LE FILM D’ACTION
Film dont l'intrigue s'articule plus ou moins habilement autour d'une succession de scènes
spectaculaires souvent stéréotypées (course-poursuites, fusillades, explosions…) et met en place un conflit qui sera résolu de manière violente (généralement, par la mort des ennemis du héros).
 

LE FILM HISTORIQUE
On distingue les films dont l’histoire est l’objet et les films auxquels des événements historiques
servent de cadre à une intrigue qui se développe indépendamment.
 

LE PÉPLUM
Le genre du péplum fait évoluer une intrigue dans la période de l’Antiquité gréco-latine.
 

LE FILM DE GUERRE
Le film de guerre traite le thème de la guerre, en s'attardant généralement sur l'aspect naval, aérien, ou terrestre des conflits.
 

LE FILM POLICIER
Un policier, ou polar, désigne un roman et, par extension, un film de genre mettant en scène des
truands qui s’opposent à la police. 

LE FILM DE GANGSTERS
Le film de gangsters est un sous-genre du film policier qui se distingue par le fait que le criminel joue le premier rôle.
 

LE THRILLER
Le thriller, de l’anglais to thrill, «frissonner», peut appartenir à des genres divers (film policier, film catastrophe…). Il se caractérise par le suspense et la peur (délicieuse) qu’il suscite chez le spectateur.
 

LE BIOPIC
Contraction de biographical picture, le biopic est une oeuvre de fiction centrée sur la vie d’un
personnage ayant réellement existé.
 

LA COMÉDIE
Le terme désigne à l’origine toute pièce de théâtre, puis une pièce dont l’intrigue, vraisemblable,
provoque le rire par la peinture des moeurs d’une époque, des travers ridicules d’un personnage. Le cinéma s’est emparé du genre, trop large pour être défini sinon par le désir d’amuser le public.
 

LA COMÉDIE MUSICALE
La comédie musicale ou musical apparaît en même temps que le cinéma parlant et se développe
jusqu’au début des années 1960. L’intrigue y sert parfois de pur prétexte à des numéros musicaux et chorégraphiques. Ce genre, un temps abandonné réapparaît sporadiquement, notamment en France.
 

LE FILM ROMANTIQUE
Film narrant généralement une histoire d'amour passionné et romanesque.
 

LE DRAME
Dès les débuts du cinéma, le terme est employé en opposition avec comédie et documentaire pour
définir une action pathétique dans laquelle s’affrontent des personnages inscrits dans un cadre
réaliste. Le genre est décliné en drame historique, drame mondain ou sentimental, drame
psychologique, drame social, mélodrame ou encore comédie dramatique.
 

LE ROAD MOVIE
Dans les années 1960, on voit se multiplier les road movies, films narrant les errances de bandes de motocyclistes sur les routes américaines. Ils mettent en scène une marginalité confrontée à
l’intolérance de la population. On qualifiera plus tard de road movie des errances non violentes et plus individuelles.
 

LE DOCUMENTAIRE
Dans l’acception courante, le film documentaire renvoie au réel, en restitue l’apparence; qu’il soit un reportage, un film d’art, un film scientifique, il arbore le plus souvent un caractère didactique et
informatif qui vise à donner à voir les choses et le monde tels qu’ils sont.


LE WESTERN
Dès ses débuts, le cinéma américain raconte les épisodes de la conquête des territoires de l’Ouest sur les Indiens, jusqu’à la disparition de la Frontière en 1890. Le genre du western ne se limite cependant pas à un territoire, ni à la période historique de la fin du XIXe siècle, et certains spécialistes les ont regroupés autour de cycles: le peuplement, les guerres indiennes, la Frontière, le bétail, la guerre de Sécession, le conflit mexico-texan. L’exaltation de la nation américaine laisse progressivement la place à une démystification de l’Ouest, et au WESTERN-SPAGHETTI.

2. Quelle est la caractéristique principale de la comédie?
3. À quelle époque le péplum est-il situé?
4. Quelle est la différence entre un film d’horreur et un thriller?
5. Quel genre de film met en scène une période de l’histoire américaine?
6. D’une façon générale, de quoi parlent les films de science-fiction?
7. Comment s’appellent les films biographiques?
8. Quelle est la spécificité du film documentaire?
9. Dans quel genre de film le criminel est-il un héros?
10. Quel genre de film oppose-t-on habituellement à la comédie?
B. Culture cinématographique et recherche
11. Reliez ces célèbres films à leur genre respectif.
Apocalypse Now de Francis Ford Coppola (1979) science-fiction
Titanic de James Cameron (1997) historique
Easy Rider de Dennis Hopper (1969) comédie musicale
2001, l’Odyssée de l’espace de Stanley Kubrick (1968) western-spaghetti
Fahrenheit 9/11 de Michael Moore (2004) guerre
Pour une poignée de dollars de Sergio Leone (1964) catastrophe
West Side Story de Robert Wise (1961) western
Spartacus de Stanley Kubrick (1960) fantastique
Metropolis de Fritz Lang (1927) comédie
Le Dîner de cons de Francis Veber (1998) péplum
Napoléon d’Abel Gance (1927) catastrophe
Danse avec les loups de Kevin Costner (1990) road movie
La Tour infernale de John Guillermin (1974) gangsters
Casablanca de Michael Curtiz (1942) documentaire
L’Exorciste de William Friedkin (1973) space opera
Le Parrain de Francis Ford Coppola (1972) horreur
Edward aux mains d’argent de Tim Burton (1990) drame

Robert Zemeckis (1985), Le Cinquième Élément de Luc Besson (1997), Matrix de
Andy et Lana Wachowski (1999).
 

Space opera: La Guerre des étoiles de George Lucas (1977) et Star Trek, le film
de Robert Wise (1979).
 

Catastrophe: Apollo 13 de Ron Howard (1995) et Armageddon de Michael Bay
(1998).
 

Action: Rambo de Ted Kotcheff (1982) et Piège de cristal de John Mc Tiernan
(1988).
 

Historique: La Liste de Schindler de Steven Spielberg (1993) et La Reine Margot de
Patrice Chéreau (1994).
 

Péplum: Gladiator de Ridley Scott (2000) et 300 de Zack Snyder (2006).
 

Guerre: Platoon d’Oliver Stone (1986), Full Metal Jacket de Stanley Kubrick
(1987), Inglorious Basterds de Quentin Tarantino (2009).
 

Policier: Sueurs froides d’Alfred Hitchcock (1958), Le Crime de l’Orient-Express de
Sidney Lumet (1974), Usual Suspects de Bryan Singer (1995), 36 quai des Orfèvres
d’Olivier Marchal (2004).
 

Gangsters: Scarface de Brian de Palma (1983), Les Affranchis de Martin Scorsese
(1990), Pulp Fiction de Quentin Tarantino (1994).
 

Thriller: Blue Velvet de David Lynch (1987), Le Silence des agneaux de Jonathan
Demme (1991), Seven de David Fincher (1995).
 

Biopic: Malcom X de Spike Lee (1992) et Walk the line de James Mangold (2006),
La môme d’Olivier Dahan (2007).
 

Comédie: Monty Python: Sacré Graal de Terry Gilliam et Terry Jones (1975),
Annie Hall de Woody Allen (1977), La Cage aux folles d’Édouard Molinaro
(1978), Very Bad Trip de Todd Phillips (2009).
 

Comédie musicale: Les Demoiselles de Rochefort de Jacques Demy (1967) et
Moulin rouge de Baz Luhrmann (2001).
 

Romantique: Pretty Woman de Garry Marshall (1990) et Eternal Sunshine of the
Spotless Mind de Michel Gondry (2004).
 

Drame: Taxi Driver de Martin Scorsese (1976), Philadelphia de Jonathan Demme
(1993), Trainspotting de Danny Boyle (1996), Fight Club de David Fincher (1999).
 

Road movie: Au fil du temps de Wim Wenders (1975) et Thelma et Louise de
Ridley Scott (1991).
 

Documentaire: Nuit et Brouillard d’Alain Resnais (1955), Microcosmos: le
peuple de l’herbe de Claude Nuridsany et Marie Pérennou (1996), Bowling for
Columbine de Michael Moore (2002).
 

Western: La Chevauchée fantastique (1939) et Rio Grande (1950) de John Ford,
Rio Bravo de Howard Hawks (1959).
Western-spaghetti: Il était une fois dans l’Ouest de Sergio Leone (1968), On
l’appelle Trinita de Enzo Barboni (1970), Django Unchained de Quentin Tarantino
(2012).

Source : www.sne.fr/wp-content/uploads/2014/08/SDL2011-PolarThrillerfontfrissonner.pdf

Conseil à l'écriture de votre roman


samedi 22 avril 2017

Meilleures ventes livres Policiers Cultura. Les Rapaces Livre de Poche.

Le roman Les Rapaces publié par le Livre de Poche est toujours dans le classement des meilleures ventes de romans policiers. C'est une bonne nouvelle  !


Découvrir